France, News

Journée de mobilisation pour les fonctionnaires

Publié le 15 mai 2014 à 10:32 - 0 commentaire

 

organisations-syndicales

Environ 5 millions de fonctionnaires sont appelés à manifester aujourd’hui sur tout le territoire. Une journée de mobilisation consacrée  à la revalorisation de leurs salaires.

Plusieurs organisations syndicales, sept au  total (CFDT, CFTC, CGT, FA-FP, FSU, Solidaires et Unsa) , ont appelé à manifester dans les rues des plus grandes villes. L’objet de leur mobilisation: le dégel de leur point d’indice, qui sert de base au calcul des salaires. Les salaires de la fonction publique n’ont pas été revalorisés depuis 4 ans.

Pour eux, l’annonce par le gouvernement Valls du maintien de son gel jusqu’en 2017 est « inaceptable ». « Ce qu’on attend aujourd’hui – tous les syndicats –, c’est l’annonce immédiate du dégel de la valeur du point. C’est une justice sociale c’est aussi un besoin économique », dit Jean-Marc Canon (CGT). Mais dans un courrier étant adressé aux représentants syndicales le 13 mai, le Premier Ministre Manuel Valls ne semble pas donner vouloir satisfaction aux partenaires sociaux.« Les mesures fortes que j’ai annoncées le 16 avril dernier afin de stimuler notre économie et de créer davantage de richesse et d’emplois impliquent des efforts de l’ensemble de la société française » a-t-il justifié.

Une centaine de manifestations est prévue dans tout le territoire. A Paris, le cortège partira de Denfert-Rochereau à 14 heures.  Thierry Lepaon (CGT) et Laurent Berger (CFDT) marcheront derrière une banderole commune. Jean-Claude Mailly (FO) sera également présent lors du défilé, mais à part.

Il s’agit de la deuxième mobilisation du mois, après celle du 1er mai marquée par une désunion des syndicats et une faible participation.

 

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins