France, News

Christian Estrosi flingue Hollande et Montebourg

Publié le 16 juillet 2012 à 12:36 - 0 commentaire

Le député maire de Nice était l’invité de France Info ce matin. Christian Estrosi a notamment réagi au plan de suppressions d’emplois chez PSA et à l’interview télévisée de François Hollande le 14 juillet.

« Je suis stupéfait par ce que j’ai entendu : de la mauvaise foi, du mensonge et de la démagogie. Moi j’ai aimé l’hyper-président, face à celui que je qualifie d’hypo-président, il n’est responsable de rien et chante toujours le même refrain : c’est la faute à Sarko. Il a dit ça pendant des mois et des mois de campagne, et maintenant qu’il est président, c’est toujours la faute à Sarko. Je vois sa méconnaissance stupéfiante des dossiers. »

Au sujet des 8.000 suppressions d’emplois annoncées par PSA, Christian Estrosi a defendu le bilan du précédent gouvernement. « Nous n’avons commis aucune erreur, puisque nous avons sauvé PSA et Renault. On nous a reproché d’avoir prêté 3 milliards en 2008-2009 à ces deux entreprises, non seulement nous les savons sauvé, non seulement il y a une relance de la production industrielle de plus de 10% en 2010, mais en plus ces prêts ont été remboursés avec des intérêts de 660.000 euros ». « Si nous étions en place, PSA ne fermerait pas le site d’Aulnay », assure-t-il. « Je suis étonné que Monsieur Montebourg dise qu’il recevra le président de PSA dans 8 jours, ça fait deux mois qu’il est ministre !

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins