France, News

Jacques Vergès est mort

Publié le 16 août 2013 à 10:28 - 1 commentaire

tf1-lci-jacques-verges-sur-lci-le-6-juin-2007-2316744_1713

 

L’avocat Jacques Vergès s’est éteint jeudi 15 août à l’âge de 88 ans. Il serait décédé d’une crise cardiaque alors qu’il se rendait à un dîner avec des amis. Selon, Christian Charrière-Bournazel, l’ancien président du Conseil national des barreaux, Me Vergès « avait fait une chute il y a quelques mois ». « Il était très amaigri, marchait très lentement. Il avait des difficultés à parler mais intellectuellement était intact. On savait que c’étaient ses derniers jours mais on ne pensait pas que ça viendrait aussi vite », a témoigné le magistrat.

Jacques Vergès laisse derrière lui une carrière d’avocat controversé, après notamment défendu le dignitaire nazi Klaus Barbie lors de son procès à Lyon, en 1987. Celui que l’on qualifiait parfois « d’avocat de l’indéfendable » , avait également assuré la défense du terroriste Illich Ramirez Sanchez, dit « Carlos », de l’ancien président serbe Slobodan Miloševic, reconnu coupable de crime contre l’humanité en 2002 ou plus récemment de l’ex-président de la Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo, en 2011.

Né en 1925 en Thaïlande d’une mère vietnamienne et d’un père français, Me Vergès avait également mené une vie « d’aventurier politique », s’engageant dans les Forces françaises libres durant l’occupation allemande, luttant aux côtés du FLN pendant la guerre d’Algérie, ou encore disparaissant subitement durant huit ans, de 1970 à 1978. Ses « grandes vacances », « très à l’est de la France » comme il les décrivait, laissant le mystère entier.

Les hommages se sont multipliés parmi ses confrère depuis hier soir. «Il était de ceux qui sont capables de dire non. C’est ce dont nous avons besoin aujourd’hui. D’hommes capables d’être aux cotés de ceux sur lequel tout le monde s’acharne», a notamment déclaré , l’avocat et député (FN) Gilbert Collard. Georges Kiejman, avocat et ancien ministre de Mitterrand a lui salué la mémoire de son « meilleur ennemi » : « un homme fascinant et mystérieux. Sa dimension intellectuelle dépassait le cadre judiciaire. Il faisait partie des deux ou trois avocats extraordinaires de ma génération », a-t-il estimé.

Six mois avant sa mort, en réponse à des journalistes du Point, Vergès avait évoqué la question de ses obsèques. Il avait déclaré : « [Qu’il y ait] trois ou quatre personnes qui m’aiment et qui m’enterrent. Et si des faux culs de politiques me récupèrent, j’aimerais leur dire : Soyez un peu plus dignes ».

Trackbacks/Pingbacks

  1. Laurent Gbagbo sera jugé par la Cour pénale internationale - International | Actu politique - 13 juin 2014

    […] le dossier, des centaines d’enregistrement audio et vidéo de témoins qui accusent Laurent Gbagbo de crime contre l’humanité. Quatre chefs sont retenus contre lui. Le meurtre, le viol, la […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins