France, News

La droite obtient le report de la loi sur la famille une nouvelle fois

Publié le 17 juin 2014 à 14:37 - 1 commentaire

Loi-famille-le-texte-de-nouveau-examine-a-l-Assemblee-aujourd-hui_parental_actu_medim_carre

Après un premier report en mai dernier, les députés de l’UMP ont réussi à repousser l’examen de la proposition  sur l’autorité parentale. L’adoption de la loi sur la famille est une nouvelle fois retardée.

Bis repetita! Les députés UMP, pour la seconde fois sur cette proposition de loi sur la famille, ont contraint l’hémicycle à suspendre les débats, suite aux nombreux amendements déposés par l’opposition. Il restait encore 207 amendements à examiner, sur les 700 déposés.Faute de temps, le vote a été ajourné à une date ultérieure non précisée.

Un report dont s’est félicité le parlementaire UMP Phillipe Gosselin sur Twitter.

L’UMP justifie sa pugnacité par la défense de « l’intérêt supérieur de l’enfant » contre « une déstructuration des familles » provoquée par « un mauvais texte ». Le parti de droite se défend de « jouer le match retour » du mariage homosexuel.

Les députés ne peuvent continuer l’examen durant ces prochains jours, les séances suivantes sont consacrées à l’examen de la réforme ferroviaire.

Cependant, durant neuf heures de débat, les parlementaires ont tout de même adoptés certaines mesures controversées. C’est le cas du « mandat d’éducation quotidienne« , qui pourra être contracté par les parents et le beau-parent.

Trackbacks/Pingbacks

  1. L’Argentine ne veut pas rembourser ses créanciers - International | Actu politique - 24 juin 2014

    […] pas en mesure de payer ses dettes aux « fonds vautour » qui lui réclament 1,3 milliards de dollars. En appel auprès de la Cour d’Appel des Etats-Unis, l‘Argentine a pourtant été […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins