France, News

Valls à Nice : « Nous comprenons la colère des commerçants », mais « il n’y a pas de recette miracle »

Publié le 17 septembre 2013 à 14:50 - 0 commentaire

manuel valls

 

Manuel Valls s’est rendu ce mardi à Nice où un bijoutier a tué balles un braqueur. Le ministre de l’Intérieur, qui était accompagné de Sylvia Pinel, la ministre de l’Artisant, du Commerce et du Tourisme, a indiqué comprendre « l’exaspération et la colère des commerçants » mais, selon lui, « il n’y a pas de recette miracle ».

« Nous comprenons l’émotion, l’exaspération, la colère ressenties par les commerçants. (…) Nous comprenons aussi l’inquiétude et la colère de nos concitoyens. (…) C’est un cri d’alarme et nous souhaitons y répondre », a déclaré le ministre lors d’une conférence de presse.

« Il appartient maintenant à la justice de faire toute la lumière sur ce qui s’est exactement passé », a-t-il affirmé. Et de  préciser que les braqueurs du bijoutier Stephan Turk, mis en examen pour homicide volontaire, étaient tous deux « des délinquants chevronnés qui n’en étaient pas à leur coup d’essai ».

« Les bijoutiers doivent pouvoir exercer leur profession sereinement », a-t-il poursuivi.

Les « commerces exposés à la malveillance » doivent être « inclus dans le périmètre couvert par les systèmes de vidéoprotection urbaine lorsqu’ils existent » a  indiqué le ministre insistant sur le fait qu’il fallait « davantage intégrer les forces de l’ordre dans la vie des quartiers, avec la « présence notamment de patrouilles pédestres », en « partenariat avec les policiers municipaux », en priorité dans les « secteurs criminogènes ». « Ce sera le cas dans le quartier Notre-Dame », au centre de Nice, là où le braquage a eu lieu. Les « honnêtes citoyens » peuvent « compter sur la mobilisation des forces de l’ordre, mais il n’y a pas de recette miracle, il faudra du temps et du travail » a-t-il assuré.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins