Election municipale 2014, PS, UMP

A Marseille, le syndicat FO roule-t-il pour la droite ?

Publié le 18 janvier 2014 à 16:51 - 1 commentaire

Jean-Claude Gaudin

Le syndicat Force ouvrière serait-il en train de placer ses pions à Marseille à l’approche des municipales ? Le jeudi 9 janvier, c’est en tout cas une assemblée de militants enthousiastes qui a accueilli Jean-Claude Gaudin, candidat UMP à sa propre succession. Le secrétaire général FO de la ville de Marseille, Patrick Rué, a remis une carte d’adhérent d’honneur au maire lui promettant des « vœux de santé, de réussite…voire de consécration ». Balayant les critiques, Patrick Rué a défendu son geste en présentant Gaudin comme un « bon patron», adepte du « dialogue social ». Une semaine plus tard, il adressait des vœux similaires au président de la communauté urbaine, le socialiste, Eugène Caselli, sans en faire un adhérent d’honneur cette fois ci, notamment pour ne pas le mettre « mal à l’aise par rapport aux déclarations d’un de ses collègues ».

 

En creux, c’est la guerre entre le candidat socialiste à la mairie Patrick Mennucci et le syndicat majoritaire qui se dessine. Mennucci s’en est pris frontalement à Force Ouvrière dans son ouvrage « Nous, les Marseillais » paru en septembre dernier. Dans son chapitre « la crampe Force ouvrière », Mennucci dénonce la main mise du syndicat sur la distribution des places dans l’administration et la relation étroite de FO avec le « système Guérini » au Conseil Général et avec la mairie de Gaudin : une situation de « cogestion » favorisant les immobilismes. Mennucci critique entre autres le fini-parti, qui permet aux éboueurs de quitter le travail aussitôt le ramassage des ordures effectué, conduisant à des dérives et un ramassage à « toute vitesse ».

 

« Les politiques qui attaquent le fini-parti ont inventé le jamais venu » répond Patrick Rué dénonçant l’absentéisme des élus et regrettant un « Marseille Bashing ». Le syndicat Force ouvrière a une présence historique à Marseille depuis le milieu des années 50. Le syndicat a obtenu plus de 60% des voix lors des dernières élections professionnelles.

 

D’ici mars, le soutien de Force ouvrière au maire de Marseille pourrait également se manifester par un ralliement selon le journal Le Monde. Marc Katramados, secrétaire général du syndicat à l’Assistance publique de Marseille (AP-HM) est pressenti pour rejoindre une des listes Gaudin.

Réactions

1 commentaries

  1. Gaëtan dit :

    Cela me rappelle 2002 quand Lutte Ouvrière n’avait pas appelé à faire barrage à Lepen !


Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins