France, News, UMP

Affaire Bygmalion: Fin de la garde-à-vue pour Jérôme Lavrilleux

Publié le 18 juin 2014 à 11:07 - 1 commentaire

Bygmalion logo

Jérôme Lavrilleux a été entendu hier par les hommes de la police judiciaire  dans le cadre de l’enquête sur le financement  de la campagne  2012  de Nicolas Sarkozy.

Durant 12 heures, l’ancien directeur adjoint de la campagne de l’ancien président a répondu aux questions des enquêteurs de l’Office de l’anti-corruption. Ce même mardi, le site d’investigation Mediapart a dévoilé la comptabilité des prestations surfacturés par l’UMP à la société de communication Bygmalion.

Le  26 mai dernier, devant les caméras de BFMTV, Jérôme Lavrilleux avait avoué l’existence de fausses factures dépassant le plafond légal de financement de la campagne. Etant l’ancien bras de Jean François Copé, qui a quitté la  présidence de l’UMP le 15 juin, M. Lavrilleux est considéré comme une pièce centrale du puzzle. Mais ce dernier questionné par le Monde, refuse d’être le seul bouc-émissaire dans cette affaire. Il n’hésite pas à incriminer le directeur général de l’UMP, Eric Césari ainsi que le directeur de campagne de Nicolas Sarkozy, Guillaume Lambert. Selon Jérôme Lavrilleux, la décision de recourir à de fausses factures a été prise dans le bureau d’Eric Cesari, en présence de ce dernier, de Guillaume Lambert, du patron d’Event and Cie (filiale de Bygmalion) Franck Attal et de la directrice financière de l’UMP Fabienne Liadzé.

Dans une lettre adressée au parquet de Paris et dont Le Figaro a eu connaissance, Guillaume Lambert, nie toute forme de financement illégal et se dédouane. Pour lui, c’était à Jérôme Lavrilleux qu’incombait l’organisation matérielle de la campagne.

La garde-à-vue de Jérôme Lavrilleux a été levé vers 21  heures, hier soir.

 

Trackbacks/Pingbacks

  1. Bygmalion, Jean-François Copé et Nicolas Sarkozy étaient au courant - France | Actu politique - 18 juin 2014

    […] 28 avril 2012, Guillaume Lambert aurait donc reçu un texto de Jérôme Lavrilleux, qui vient de sortir de garde à vue, […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins