News, UMP

Sarkothon : Jean-François Copé ne veut pas payer pour Nicolas Sarkozy

Publié le 18 septembre 2013 à 09:31 - 2 Commentaires

Nicolas Sarkozy

Le Sarkothon permis de récolter les 11 millions d’euros qui permettront de rembourser les prêts bancaires souscrits par le parti pour la campagne présidentielle de 2012.

Mais selon le Le Canard enchaîné, hors de question pour Jean-François Copé, le président du parti, de payer pour les pénalités infligées à Nicolas Sarkozy par le Conseil constitutionnel. Ni pour la lettre que l’ancien président a envoyée en remerciement aux donateurs.

Selon l’hebdomadaire, le président de l’UMP souhaite que Nicolas Sarkozy mette la main à son portefeuille pour régler une facture de 516 615 euros et les frais d’envoi de sa lettre qui s’élèvent à 15 000 euros. « Fini d’être sympa avec lui. Sa lettre, il la paiera. Ils sont pleins de fric, à l’association des Amis de Nicolas Sarkozy (…). Ils peuvent bien payer une lettre », a lancé Jean-François Copé. Avant d’ironiser : « Il n’a qu’à faire quelques conférences, ça lui permettra de récolter les fonds nécessaires. »

Trackbacks/Pingbacks

  1. Sarkozy remet la Légion d’honneur à l’ancien député UMP Claude Birraux - France | Actu politique - 18 septembre 2013

    […] Nicolas Sarkozy arrive ce mercredi à Archamps, en Haute-Savoie, pour remettre la légion d’honneur à l’ancien député UMP Claude Birraux. […]

  2. Les Roms expulsés, la gauche silencieuse - France | Actu politique - 19 septembre 2013

    […] critiquer et vilipender les actions de démantèlement de camps menés par le gouvernement Fillon de Nicolas Sarkozy. On les entend beaucoup moins en ce moment alors que tout l’été, que ce soit à Lille, en […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins