Europe, FN, News

Marine Le Pen, implacable sur l’Europe

Publié le 19 mai 2014 à 17:06 - 0 commentaire

Unknown

Dimanche elle était à Bruxelles pour soutenir le candidat du Front National en Île-de-France. Elle a donc pu prendre la parole et s’exprimer sur son idée de l’Europe.

Une idée pas franchement positive. Elle a commencé par parler du « monstre européen » qui produit le chômage, la crise et la méfiance. Tout d’abord en s’en prenant à l’espace Shengen. « On rentre en Europe comme dans un moulin » a-t-elle déploré, elle qui est fondamentalement contre les politiques d’immigration des gouvernements. Elle se refuse également de cautionner une désindustrialisation causée par un marché partagé et qui est la cause du chômage d’après elle. Marine Le Pen semble néanmoins revenir sur el décret Montebourg en parlant d’un interventionnisme d’Etat nécessaire dans les entreprises. Une mesure qui, pour la présidente du FN, serait un mur de protection contre le « vent ultra-libéral » qui souffle en Europe. Elle parle de « protectionnisme intelligent » quand à Bruxelles on souhaiterais que la France ne s’en mêle pas. Finalement c’est à cause de tous les problèmes que rencontre la France que la leader du parti d’extrême droite prétend que, sous des airs d’incompétence, les politiques français ne sont que des « franco-sceptiques » qui ne croient pas en la France. Elle dénonce ici tout particulièrement l’UMPS. En bref elle est contre l’euro, le traité transatlantique et ce qu’elle appelle « le parti ce la discorde » : l’UMP. Le parti qui, selon elle, nourrit les rêves mélomanes. « C’est le règlement de comptes permanent entre les califes et ceux qui veulent devenir calife à la place du calife ».

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins