France, News

Un élu FN a bénéficié d’un « don personnel » du fondateur de Bygmalion

Publié le 19 mai 2014 à 18:02 - 0 commentaire

Bygmalion logo

Un élu FN de Villeneuve-sur-Lot a reconnu avoir reçu de Bastien Millot,l’ex dirigeant de la société de Bygmalion un don pécuniaire au terme de sa campagne pour les élections législatives de 2012.

Etienne Bousquet-Cassagne, élu municipal Front national a admis avoir reçu un don d’une valeur de 4 600 euros de la part de Bastien Millot, l’ancien patron de Bygmalion. Cette société est déjà dans la tourmente avec une affaire de surfacturations supposées au détriment du parti UMP, l’entreprise est également dans le collimateur de la justice puisque sa filiale, Event&Cie, fait l’objet d’une enquête préliminaire du Parquet de Paris pour faux, abus de biens sociaux et abus de confiance.

« C’est un don personnel d’un particulier à un candidat », a déclaré Etienne Bousquet-Cassagne, rappelant qu’ »une entreprise ne peut faire un don à un candidat, c’est interdit ». « Bastien Millot l’a fait à titre amical et non à titre politique », a-t-il ajouté, assurant n’avoir rien à cacher. « Je ne vois pas ce qu’il y a d’extraordinaire à ce qu’un ami puisse faire un don défiscalisé à un autre ami », a-t-il ajouté, rappelant que l’aide correspondait « peut-être à un quart du budget de ma campagne »

Les relations entre l’élu et l’ex-dirigeant remontent à 2011. Etienne Bousquet-Cassagne a également confirmé avoir travaillé durant deux ans, dans le cadre de son BTS de communication en alternance. Il a précisé n’avoir jamais caché à Bastien Millot son militantisme au FN.

 

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins