France, News, Sénat

Raffarin: « Le PS cherche à gonfler les voix du FN »

Publié le 19 septembre 2013 à 10:43 - 0 commentaire

Invité jeudi matin de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV, le sénateur UMP Jean-Pierre Raffarina a expliqué pourquoi il est  hostile à la fin du cumul des mandats au Sénat.

. « Je suis pour qu’on puisse avoir deux mandats: un mandat de parlementaire et un mandat d’exécutif local. Parce que j’étais élu local, j’étais libre. Quand un parlementaire n’est pas élu par sa base locale, mais par son parti, à ce moment-là c’est son parti qui lui impose sa liberté ».

L’élu de la Vienne, qui précise ne cumuler aucun mandat, se justifie : « Un maire donne beaucoup plus qu’il ne reçoit », tout en se disant d’accord pour plafonner les indemnités en cas de cumul de mandats.
« C’est du populisme » de défendre le non-cumul des mandats, assène Jean-Pierre Raffarin, défendant « l’enracinement » dans la vie locale.

 

L’UMP doit combattre le FN

Le sénateur UMP appelle à combattre le FN « sur le fond », tout en précisant « ne pas avoir de problème avec les électeurs du Front national ». Mais « le PS cherche en permanence à gonfler les voix du FN, quand on choisit la ligne Taubira au lieu de la ligne Valls (…). L’UMP aujourd’hui c’est la réponse à l’exaspération des Français ».

« Je ne suis pas mécontent de voir Nicolas Sarkozy sur la voie de la sagesse », estime Jean-Pierre Raffarin au lendemain des
déclarations de l’ancien président.

 

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins