France, International, News

Ukraine : Près de 100 manifestants ont été tué bar balles. 67 policiers enlevés.

Publié le 20 février 2014 à 18:10 - 0 commentaire

Les violences aujourd’hui à Kiev ont pour le moment tué 60 manifestants par balles selon le service médical de l’opposition. Tandis que selon le Ministère de l’Intérieur, 67 policiers ont été enlevé par les manifestants.

Par ailleurs, une réunion devait avoir lieu à 14h entre tous les ministres des Affaires Etrangères, sauf que les représentants allemand, français et polonais étaient en réunion à Kiev à la rencontre du président Viktor Ianoukovitch, qui s’est terminée à 16h.

 

En début d’après-midi, le maire de Kiev a quitté le parti en dénonçant un bain de sang : « Je suis prêt à tout faire pour arrêter la lutte fratricide et le bain de sang dans le coeur de l’Ukraine, sur la place de l’Indépendance. La vie humaine doit être la valeur supérieure dans notre pays et rien ne doit contredire ce principe ».

Peu après, c’est la chancelière allemande qui a téléphoné à Viktor Ianoukovitch afin qu’il dialogue avec l’opposition en acceptant une « offre de l’Union européenne pour soutenir un dialogue entre le gouvernement et l’opposition, tout en condamnant avec force l’escalade récente» de la violence ».

 

Ce matin, des centaines de manifestants ont repris le contrôle de «Maïdan», la place de l’Indépendance, à Kiev, haut lieu de la contestation occupé depuis près de trois mois.

Face aux manifestants casqués et armés de gourdins, les policiers ont dû reculer et abandonner le terrain.

Cette nuit, il y a eu des échanges entre les manifestants qui lançaient des cocktails molotov et des fusées de détresse contre les policiers. Ces derniers tentaient de répliquer avec des tirs de grenades assourdissantes et de gaz lacrymogène.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins