L'édito

Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »

Publié le 20 mai 2015 à 13:42 - 0 commentaire

Capture d’écran 2015-05-20 à 13.41.22

Après l’ouverture de son compte Twitter personnel, lundi, Barack Obama a reçu certes de nombreux messages de soutien, mais aussi des tweets de menaces et d’insultes.

Les internautes ne doivent pas oublier a qui ils s’adressent. Ce monsieur est le président des Etats-Unis, soit l’un des hommes les plus puissants au monde, rappelle le Washington Post.

Selon le quotidien américain, la Maison Blanche archive chacun des tweets mentionnant le nom de compte @POTUS, et de tous les comptes Twitter officiels liés à la présidence des Etats-Unis. Et ce pour une durée infinie.

Menacer le président des states est un crime de catégorie D, selon la loi fédérale américaine, qui peut déboucher sur une peine de cinq ans de prison et une amende de 250.000 dollars (soit plus de 220.000 euros).

 

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins