France, Législative 2012, News

Olivier Falorni dénonce « le mépris et l’arrogance » de Ségolène Royal

Publié le 20 juin 2012 à 15:06 - 0 commentaire

Olivier Falorni est venu s’expliquer sur RMC de son différent politique avec Ségolène Royal.

« Je pense qu’il y a (eu) une forme de mépris, d’arrogance » de la part de Ségolène Royal qui s’est caractérisé pendant la campagne pour les législatives et que « cela lui a coûté cette élection en grande partie », a-t-il affirmé.

Pour lui, Ségolène Royal a « découvert mon prénom le soir du premier tour » et « n’a jamais supporté ma fidélité politique à François Hollande », a-t-il accusé.

Pourtant Falorni ne souhaite pas commenter l’aide apporté à la candidate sur sa profession de foi: « je ne souhaite pas y revenir… »a t’il asséné.

« Je ne me vois ni comme un héros ni comme un salaud. Je me vois comme un élu local qui, à un moment, s’est rebellé contre une forme de diktat qu’on a voulu imposer aux Rochelais », a-t-il poursuivi.

Quant aux critiques émises par plusieurs responsables socialistes selon lesquelles il avait été élu grâce à des voix de la droite, Olivier Falorni a répondu que « si François Hollande n’avait pas reçu le vote d’un certain nombre d’électeurs qui avaient voté pour Nicolas Sarkozy en 2007, il aurait fait comme Ségolène Royal, 47% ».

Il a dénoncé également les « méthodes particulièrement violentes » de Ségolène Royal, avec notamment les accusations de « trahison » portées à son encontre.

« Beaucoup de députés socialistes », ainsi que des « militants », l’ont appelé après son élection pour lui dire « bravo, merci et à bientôt », a-t-il assuré.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
Après l’ouverture de son compte Twitter personnel, lundi, Barack Obama a reçu certes de nombreux messages de soutien, mais aussi des tweets de menaces et d’insultes. Les internautes ne doivent pas oublier a qui ils s’adressent. Ce monsieur est le président des Etats-Unis, soit l’un des hommes les plus puissants au monde, rappelle le Washington […]
Lire la suite
  • La mode, une arme politique !
  • Les prénoms de la discorde !
  • Interdiction des feux de cheminées à Paris : Il n’y a pas le feu au lac !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins