France, Gouvernement, News

Le travail au noir encouragé par les différentes lois gouvernementales

Publié le 21 mai 2014 à 16:08 - 0 commentaire

Depuis quelques années le nombre d’employés à domicile déclarés a fortement chuté. Un constat dont s’inquiète le gouvernement.

C’est un secteur très porteur. Le travail à domicile a, au cours des 20 dernières années, offert un travail rémunéré et protégé à des personnes financièrement fragiles. Mais au fur et à mesure des lois contraignantes ayant été adoptées, les employeurs particuliers ont commencé à tourner le dos aux voies légales. Désormais on compte près de 7,8% d’heures de travail déclarées de moins entre 2012 et 2013. Un constat effrayant puisqu’il correspond à environ 16 500 postes de moins en une année.

Un secteur modèle dans le monde

Le travail à domicile était à l’origine une mesure défendue par Martine Aubry en 1991 et avait suscité un vif intérêt de la part des autres pays. Seulement, au fur et à mesure, droite comme gauche ont opté pour des mesures qui poussaient les employeurs à payer toujours plus leurs employés. Au final on pouvait compter débourser jusqu’à 10% de plus du salaire initial pour une nounou. A cela, la crise est passée et les ménages n’avaient plus les moyens de dépenser de l’argent dans ce système de délégation.  Certaines associations demandent donc de faire baisser les charges qui pèsent sur les particuliers afin de diminuer les salaires. A terme cela pourrait créer de nouveaux emplois. D’après la présidente de la Fédération des particuliers employeurs, cela pourrait représenter 50 000 emplois à la rentrée septembre si les mesures sont prises d’ici le début de l’été.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins