France, Gouvernement, News, PS

Le maire de Caen, médaille d’or du cumul de mandats

Publié le 21 août 2013 à 12:20 - 0 commentaire

Philippe Duron (ici au centre, troisième en partant de la droite)

Philippe Duron (ici au centre, troisième en partant de la droite)

Il s’appelle Philippe Duron et est, entre autres, maire de Caen et député socialiste du Calvados. « Entre autres », la nuance est importante, car Philippe Duron cumule pas moins de quatre mandats d’élus et 24 fonctions. Comme l’explique ce mercredi le Point , le député-maire de Caen, qui est aussi à la tête de l’agglomération Caen-la-Mer et de Caen Métropole, cumule les quatre types mandats électifs possibles dans le cadre de la loi : un mandat exécutif, parlementaire, local et intercommunal.

A cela il faut ajouter ses autres fonctions, qui ne souffrent là d’aucune limitation : président du conseil d’administration de Normandie Aménagement – une société visant à soutenir des projets immobiliers – et de la Conférence de l’Arc atlantique – censée promouvoir une trentaine de villes côtières en Europe, il est membre du collège Collectivités territoriales au conseil d’administration de l’Institut des hautes études de développement et d’aménagement des territoires en Europe, mais aussi administrateur du Comité pour l’organisation des manifestations touristiques et économiques de Caen, président du conseil de surveillance du CHU de Caen… Des missions diverses, qui procurent divers avantages et rémunérations…

L’emploi du temps bien rempli de Philippe Duron lui permet d’accaparer la première marche du podium des cumulards français, loin devant le premier dauphin, le sénateur-maire UMP Gérard Larcher et ses 3 mandats et 19 fonctions.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins