Elysée 2012, France

Hélène Pilichowski: « François Hollande est quelqu’un de consensuel, il a horreur des conflits. »

Publié le 21 octobre 2011 à 11:13 - 2 Commentaires

Hélène Pilichowski, cousine du candidat, était l’invitée ce matin d’Yves Calvi sur RTL. Elle déclare que François Hollande n’a jamais voulu être président de la république (ndlr: contrairement à la mère du candidat)lorsqu’il était enfant et qu’il n’aime pas les conflits.

L’éditorialiste du « Dauphiné Liberé » a déclaré aux micros de RTL : « François est quelqu’un de consensuel, il a horreur des conflits. Je l’ai déjà entendu dire plus jeune ‘S’il y a un conflit, il suffit de ne pas s’en occuper et il va disparaître’. Ce n’est pas calculé de sa part, c’est sa manière d’être, il n’aime pas le bugne à bugne (…) Il n’a pas d’agressivité, ni de revanche à prendre. (…) Je pense que ça ferait certainement un très bon président. Pour autant, la victoire sera difficile parce que les armes ne sont pas les mêmes avec le président sortant. Cette agressivité, ce brin de folie nécessaire pour arriver au pouvoir, je ne pense pas qu’il ait ce brin de folie. Malgré tout, ces armes à lui, une grande capacité de résistance, beaucoup de sérénité, ça peut lui permettre d’obtenir la victoire mais… »

Yves Calvi a interrogé son invité pour savoir si la compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler, doit s’exposer davantage dans les médias. « Je trouve qu’elle s’expose pas mal. Si on voit toutes les news de cette semaine, elle est là, elle est présente. Elle a du mal j’ai l’impression. Je pense que c’est quelqu’un, bien qu’elle soit journaliste, qui n’aime pas tellement s’exposer. On a l’impression qu’elle a du mal à trouver ses marques. Elle a envie de le soutenir et ne veut pas être le pot de fleurs derrière lui. C’est compliqué pour elle ».

À la fin de l’interview, Hélène Pilichowski déclare que François Hollande « ferait certainement un très bon président ». « Je pense pour autant que la victoire sera difficile parce que les armes ne sont pas les mêmes avec le président sortant. Cette agressivité, ce brin de folie dont on a toujours dit qu’il était nécessaire pour conquérir le pouvoir, je ne pense pas que François ait ce brin de folie. Malgré tout ces armes à lui, une grande capacité de résistance, beaucoup de sérénité, ça peut lui permettre d’obtenir la victoire » a-t-elle ajouté.

Réactions

2 commentaires

  1. zelectron dit :

    Pourquoi personne ne parle pas (jamais)de virer un million de fonctionnaires/assimilés/territoriaux/employés des monopoles sauf les régaliens ? Peur de la révolution ?
    nb. changer le statut « à vie » est une absolue nécessité

  2. InternetDev dit :

    Pipo.

    quand les enjeux concernent la petite personne de Fanfan, celui-ci tuerai père (d’éxtrème droite) et mère – (et même la mère de ses enfants en 2007 2006 – alors …).


Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bayrou : « Je suis en désaccord avec la nouvelle carte des régions »
  Invité de France Info ce matin, le président de MODEM a estimé que cette nouvelle carte des régions était « totalement absurde. » «Je suis absolument en désaccord et je trouve que tout cela est absurde. On a l’impression que la loi de l’absurde est celle qui préside à la définition de cette carte des régions. […]
Lire la suite
  • L’heure de vérité pour Sarkozy à l’automne
  • Journée de manifestations avant la Conférence sociale
  • Elisabeth Guigou s’en prend aux contrats de génération, à la taxe à 75% décidées par Hollande
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins