France, News

Affaire DSK : Anne Sinclair n’y croit toujours pas

Publié le 22 avril 2014 à 15:32 - 0 commentaire

Capture écran Anne Sincair France 2

 

L’ex-compagne de Dominique Strauss-Kahn va s’exprimer pour la première fois sur l’affaire du Sofitel ce soir à 20h50 sur France 2 dans « Un jour, un destin ».

Anne Sinclair déclare dans cette discussion à propos de l’accusation de viol de Nafissatou Diallo : « Je n’y ai jamais cru, je ne le crois pas et je sais que ce n’était pas le cas ».

Néanmoins, elle reconnait qu’elle a eu des doutes car lorsqu’elle a « épousé Dominique, elle savait que c’était un charmeur, un séducteur », et qu’elle « était au courant des rumeurs : mais les rumeurs, elles sont faites pour détruire, elles sont faites pour tuer, elles sont faites pour abîmer, donc elle les a ignorées ».

 

Celle qui a été l’épouse de DSK entre 1991 et 2013 évoque également les jours où elle « a eu des doutes, et que souvent, elle lui a demandé si les choses étaient exactes ou pas. Dominique savait démentir. Dominique savait la rassurer ».

 

Le présentateur Laurent Delahousse déclare à propos de cet entretien : « Anne Sinclair a accepté  de parler car c’est aujourd’hui une femme apaisée. Il était important pour elle de clarifier les choses sur un certain nombre de points, de ne pas rester dans le non-dit. Elle avait besoin d’un climat particulier pour s’exprimer, que ce soit plus une discussion qu’une interview ».

Cet entretien sera précédé d’un documentaire intitulé «Le prix de la liberté» qui retrace la vie d’Anne Sinclair, et dans lequel de nombreux proches comme Elisabeth Badinter, Guy Carcassonne, Guy Bedos, Dan Franck ou encore Ivan Levaï (l’ex-mari de la journaliste) témoignent.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins