France, International, L'édito

Hollande et l’Otan: l’écueil géopolitique du retrait d’Afghanistan

Publié le 22 mai 2012 à 11:53 - 0 commentaire

François Hollande a réussi à faire avaliser le retrait des troupes combattantes françaises d’Afghanistand’ici la fin 2012 par l’Otan, réunie en sommet à Chicago. Mais ce n’est pas qu’une bonne nouvelle… L’édito de Christophe Barbier.

Pour François Hollande, ce n’est pas qu’une bonne nouvelle pour plusieurs raisons. Déjà, il a dû arrondir les angles par rapport à sa promesse de campagne: il y aura encore des formateurs français, en 2013 enAfghanistan, exposés aux kamikazes et talibans infiltrés. Il y a également la complexité, technique et financière, du retrait. Et le risque de voir le régime Karzaï s’effondrer ensuite.

Il a dû par ailleurs céder sur le bouclier anti-missiles. Le débat sur sa présence doit être de nature publique, pas secrète au G8. Enfin, il n’y a pas pour François Hollande une véritable pensée française exprimée, sur ce que doit être l’Otan ou la Défense européenne. Il faudra qu’il éclaircisse cette pensée dans les mois qui viennent.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bayrou : « Je suis en désaccord avec la nouvelle carte des régions »
  Invité de France Info ce matin, le président de MODEM a estimé que cette nouvelle carte des régions était « totalement absurde. » «Je suis absolument en désaccord et je trouve que tout cela est absurde. On a l’impression que la loi de l’absurde est celle qui préside à la définition de cette carte des régions. […]
Lire la suite
  • L’heure de vérité pour Sarkozy à l’automne
  • Journée de manifestations avant la Conférence sociale
  • Elisabeth Guigou s’en prend aux contrats de génération, à la taxe à 75% décidées par Hollande
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins