Elysée 2012, France

Nicolas Sarkozy a obtenu près de 80,5 % des voix de binationaux franco-israéliens

Publié le 23 avril 2012 à 11:45 - 0 commentaire

Même si Nicolas Sarkozy obtient près de 80,5 % des voix de binationaux franco-israéliens, la percée de Marine Le Pen , qui a obtenu plus de 18% à l’élection présidentielle française, inquiète la presse israélienne.

Les binationaux franco-israéliens ont de nouveau plébiscité Nicolas Sarkozy (plus de 80% en 2007). Nicolas Sarkozy a obtenu près de 80,5 % des voix, distançant largement François Hollande (près de 8%), Marine Le Pen (3,87% –Jean-Marie Le Pen avait obtenu 1% en 2007) et François Bayrou (3,5%).

Sur plus de 62.000 inscrits en Israël et dans les Territoires palestiniens, 9.360 ont voté, soit un taux de participation de 14,9 %.

A noter que dans le bureau de vote de Ramallah (Cisjordanie), qui accueillait des électeurs de l’ensemble des Territoires palestiniens, Jean-Luc Mélenchon arrive en tête avec 33,33 % des suffrages (sur 54 votants), devançant d’une voix François Hollande (31,4 %).

« Le fait qu’un cinquième des Français s’identifient aux positions de l’extrême droite, même si elles sont dissimulées derrière le visage souriant d’une femme au ton modéré, doit nous inquiéter en tant qu’Israéliens », a déclaré au site d’information Ynet l’ancien ambassadeur israélien en France, Daniel Shek.

« Les gens qui ont voté en masse pour Le Pen pour des motivations racistes, antisémites, par peur du chômage ou de la crise du système de protection sociale se rendront-ils aux urnes au second tour? », se demande Avirama Golan, une éditorialiste du quotidien de gauche Haaretz, s’interrogeant sur leur choix entre Hollande et Sarkozy.

source: AFP

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

L’intervention de François Hollande de mi-mandat
  François Hollande est intervenu jeudi 6 novembre au soir pendant une heure et demie sur TF1 dans l’émission « En direct avec les Français ». Le chef de l’Etat a tenu à clarifier sa politique, et a fait quelques annonces. « A partir de l’année prochaine, il n’y aura pas d’impôts supplémentaires sur qui que ce soit ». […]
Lire la suite
  • Bayrou : « Je suis en désaccord avec la nouvelle carte des régions »
  • L’heure de vérité pour Sarkozy à l’automne
  • Journée de manifestations avant la Conférence sociale
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins