France, News

Laurent Gbagbo dit sa vérité sur Sarkozy et Hollande

Publié le 23 juin 2014 à 16:34 - 0 commentaire

2011-12-05T133029Z_1084308992_GM1E7C51NYZ01_RTRMADP_3_IVORYCOAST-GBAGBO-ICC

L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, détenu à la Haye pour crimes contre l’humanité, vient  d’écrire un livre dans lequel il raconte la Françafrique.

Dans son livre Pour la vérité et la justice, sous-titrée « Côte d’Ivoire : révélations sur un scandale français », à paraître le 26 juin aux éditions du Moment, Laurent Gbagbo règle ses comptes avec certains hommes politiques.  Le Point a mis en ligne quelques extraits.

Laurent Gbagbo revient sur ses relations avec le gouvernement Chirac. Il assure avoir financé la campagne  présidentielle de ce dernier en 2002. C’était en 2001, je pense. Villepin et Robert Bourgi m’ont demandé de cracher au bassinet pour l’élection en 2002 en France. (…) C’était le prix pour avoir la paix, en Françafrique. J’ai eu une entrevue avec Chirac, tout s’est très bien passé, il m’a raccompagné, il était très amical, et il m’a dit en me tapant sur l’épaule, sur le perron : ‘Je ne suis pas un ingrat.' »

Puis il s’attaque aux derniers présidents français. Concernant Nicolas Sarkozy, l’ancien chef d’Etat ivoirien  déclare que:  » je n’avais donc aucun a priori négatif. Il a quitté l’aire réservée aux cinq membres du Conseil de sécurité dès qu’il m’a vu, et il est venu me serrer la main. ‘Président, ces élections, vous les faites quand ?’ (…) La discussion s’est arrêtée là. Chez lui, à la place des idées, il y a l’arrogance. »

Laurent Gbagbo n’est pas plus aimable au sujet de l’actuel locataire de l’Elysée. François Hollande, il venait me voir à mon hôtel chaque fois que j’étais à Paris. Je n’en ai jamais rien attendu, et je n’en attends rien. (…) Les socialistes français ont un complexe… Ils veulent faire croire qu’ils gouvernent comme la droite. »

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins