International, News

L’épidémie Ebola devient « incontrôlable » selon MSF

Publié le 24 juin 2014 à 13:45 - 3 Commentaires

medecinssansfrontière

L’épidémie de fièvre Ebola continue sa propagation sur certains pays du continent africain. Selon Médecins sans Frontières, il devient de plus en plus difficile de maîtriser le virus.

« Hors de contrôle », c’est le terme employé par l’ONG Médecins sans Frontières dans un communiqué de presse, pour décrire la  progression de l’épidémie qui touche actuellement  la Sierra Leone, le Libéria et la Guinée. On estime, depuis le mois de février à 350, le nombre de victimes d’après l’Organisation Mondiale de la Santé.

Un bilan qui risque de s’alourdir puisque cette fièvre sévit dans des régions jusque là épargnées. Cette propagation est d’autant plus rapide, car elle fait face à des populations locales qui ne connaissent les risques de contagion de cette maladie.L’ONG  souligne également que les autorités religieuses et locales n’ont pas la pleine mesure de la situation.« Avec l’apparition de nouveaux foyers en Guinée, en Sierra Léone et au Libéria, le risque d’une propagation à d’autres zones est aujourd’hui réel« ,selon le directeur des opérations de MSF, Bart Janssens.

Des déclarations rejetés par le ministre de la santé Guinéen Rémy Lamah qui affirme avoir le contrôle de la situation.« Aujourd’hui, nous avons tous nos contacts sous contrôle et nous les surveillons régulièrement », a-t-il dit.

Pour l’heure, des cas ont été recensés dans une soixantaine de sites à travers les trois pays touchés.Face à cette situation critique, Médecins sans Frontières a appelé à une « mobilisation exceptionnelle« . « L’OMS, les autorités des pays touchés et des pays limitrophes doivent déployer des efforts à la hauteur de l’ampleur de cette épidémie. Il faut notamment mettre à disposition du personnel médical qualifié, organiser des formations à la prise en charge de l’Ebola et intensifier le suivi des contacts et la sensibilisation auprès des populations« , a estimé Bart Janssens.

Il n’existe actuellement ni vaccin ni traitement pour cette maladie, une fièvre hémorragique foudroyante dont le taux de mortalité peut atteindre 90%.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Une lycéenne reçoit un préavis d’expulsion pendant son BAC - France | Actu politique - 25 juin 2014

    […] l’attendait. L’Express a souhaité savoir si la préfecture avait rejeté la demande de Hajar parce qu’elle était restée vivre un an au Maroc sans obtenir aucun réponse de la part des […]

  2. Hajar, une marocaine, apprend son expulsion pendant les épreuves de son Bac S | People Inside - 25 juin 2014

    […] L’Express a souhaité savoir si la préfecture avait rejeté la demande de Hajar parce qu’elle était restée vivre un an au Maroc sans obtenir aucun réponse de la part des […]

  3. Manuel Valls va plus loin dans les prêts à taux zéro - France | Actu politique - 25 juin 2014

    […] un entretient publié ce matin par Le Parisien, le Premier ministre revient sur sa nouvelle politique de […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins