Economie, France, News

Pour l’UMP, le déficit de l’Etat sera plus important que prévu: Moscovici s’insurge

Publié le 25 juin 2013 à 09:55 - 0 commentaire

Selon le calcul effectué par des députés UMP et UDI de la Commission des finances lundi 24 juin  publié sur Le Figaro.fr, le déficit de l’Etat va dépasser les 80 milliards d’euros à la fin de l’année, soit 20 de plus que les 61,6 milliards prévus par la loi de finance. 

Pour ces élus, les recettes fiscales attendues par le gouvernement seront moins élevées que prévu. La perte due à une croissance économique plus faible est estimée à 15 milliards d’euros, contre 8 milliards dans la loi. Toujours selon l’opposition, les recettes de l’impôt sur le revenu ne progresseront pas de 20%, comme le prévoit le gouvernement.

A ce déficit de l’Etat s’ajouteront les dépenses de la sécurité sociale et des collectivités locales. Par conséquent , le président de la Commission des finances, Gilles Carrez, estime que « le déficit public pourrait dépasser 4% du PIB en 2013, au lieu des 3% prévus à l’origine » du fait de l’absence de « mesures d’économies » prises par le gouvernement.

Moscovici dénonce un « mensonge » de la droite sur le déficit 2013

Pour Pierre Moscovici, les deputés de l’opposition sont « singulièrement gonflés ».  « Là où il y un énorme mensonge de la part de la droite, c’est sur le fait que contrairement à eux nous tenons les dépenses », a affirmé le ministre sur RTL. « La dépense de l’Etat a été maîtrisée en 2012 et elle sera maîtrisee en 2013 », a-t-il assuré.

« Nous faisons notre travail de redresser les comptes publics qu’ils ont dégradés », a soutenu le ministre de l’Economie, pour qui « nous n’avons pas besoin, contrairement à ce qu’ils disent, de collectif budgétaire, pour ne pas ajouter l’austérité aux difficultés du pays ».

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins