France, News

Comment sera la France en 2025 ? Un rapport propose des solutions

Publié le 25 juin 2014 à 17:01 - 0 commentaire

François Hollande avait commandé en 2013 auprès du Commissariat général à la stratégie et à la prospective un rapport concernant l’Etat de la France dans 10 ans. Cet après-midi, Jean Pisani-Ferry a remis au Président de la République un rapport de 230 pages comprenant « 33 indicateurs chiffrés ».

Ce rapport dresse un constat alarmant de l’état de la France car l’économie a du mal à s’adapter aux nouvelles règles imposées par la mondialisation. Pour illustrer ce propos, Jean Pisani-Ferry déclare dans une interview dans le journal Le Monde que « la France a perdu six points de produit intérieur brut par habitant par rapport à la moyenne des pays comparables. »

 

Mais le rapport met en avant plusieurs pistes pour que la France redresse la tête.

L’un des objectifs phares est de réduire la dépense publique de 6 points pour la faire passer de 54.8% à 48.8% du PIB, afin d’avoir une stabilisation de la dette à 75% du Produit Intérieur Brut.

Des objectifs sont prévisibles comme « réformer le système d’orientation scolaire, lutter contre les discriminations au travail, encourager la mobilité étudiante et le bénévolat. »

 

Certaines pistes devraient, quant à elles, davantage faire de bruit que d’autres par le fait qu’elles soient inabordables.

Il y a par exemple la baisse d’un tiers du prix du logement. En effet, selon le rapport, une baisse de 30% pourrait créer « un modèle social lisible et inclusif ». Il faudrait donc ramener les prix à « leur tendance historique. »

Quant à l’interdiction du cumul des mandats, ce serait pour « lutter contre la désaffection croissante des classes défavorisées et des jeunes. »

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins