France, Gouvernement, News

Le ministre du Travail veut réinjecter de l’argent dans les contrats de génération

Publié le 25 juin 2014 à 16:19 - 1 commentaire

7772813908_francais-rebsamen-ministre-du-travail-et-de-l-emploi-le-7-mai-2014-a-l-assemblee-nationale

François Rebsamen a annoncé en début de semaine qu’il comptait relancer l’intérêt des entreprises pour le contrat de génération en y réinventant de l’argent. Une mesure qui est loin de plaire à certains. 

Pour lutter contre le chômage des seniors, le ministre du Travail a proposé d’augmenter la prime à l’emploi dans le cas du contrat de génération qui n’incitait les entreprises qu’à garder un senior en poste pour former un jeune. Désormais, la prime serait aussi versée si l’entreprise embauche un senior. Pour l’économiste Gille Saint-Paul, c’est une mesure absurde puisqu’en l’état actuel des choses, le contrat de génération contient trop contraintes de telle sorte que les entreprises refusent de s’y engager. Il estime donc qu’il est inutile de continuer de dépenser l’argent public dans un système qui ne fonctionne pas. Il dénonce par ailleurs une politique électorale de la part du gouvernement qui va privilégier ses réussites à l’approche du début de campagne pour les présidentielles de 2017. Il estime par ailleurs que les entreprises se sentent forcément lésées en offrant un contrat de génération à un jeune. De fait, elles doivent embaucher en CDI un jeune alors que les subvention de l’Etat s’arrêtent au bout de trois ans.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Rebsamen : « Je ne commenterai pas les chiffres du chômage mais je veux que ça reste sous les 10% » - France | Actu politique - 26 juin 2014

    […] sur I>TELE ce matin, le Ministre du Travail a dit qu’il ne commentera pas les chiffres mensuels du chômage, contrairement à son […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins