France, News

L’élue Michèle Sabban abandonne son logement social

Publié le 25 juin 2014 à 14:37 - 1 commentaire

Michele Sabban

 

Suite aux révélations du journal Marianne, la vice-présidente socialiste du conseil général d’Île-de-France a décidé de renoncé à son appartement parisien.

Elle a déclaré hier soir au Parisien qu’elle était blessée et heurtée par cette polémique : « Je souhaite mettre fin à la polémique et rendre mon appartement. »

Pourtant, dans un premier temps, elle avait évoqué dans un communiqué qu’il s’agissait « d’attaques infondées », et qu’elle était « en tout point conforme à la règlementation en vigueur. »

 

Le journal Marianne avait révélé que la vice-présidente PS de la Région Ile-de-France occupait un logement social de 70m² dans le 13e arrondissement de Paris pour 1200 euros par mois.

Cette information avait suscité de nombreux commentaire, comme celui du sénateur écologiste Jean-Vincent Placé qui avait jugé que c’était « honteux », ou la droite qui avait rappelé que « 500.000 demandeurs de logements sociaux sont recensés en Ile-de-France. »

 

Rappelons qu’encore aujourd’hui, une vingtaine d’élus occupent un l, alors que les 2 candidates à la Mairie de Paris, Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet, avaient déclaré lors de leur campagne qu’elles y « mettraient fin. »

Trackbacks/Pingbacks

  1. Ile-de-France: Sabban remet sa « délégation de vice-présidente » - France | Actu politique - 2 juillet 2014

    […] Michèle Sabban, vice-présidente (PS) de la région Ile-de-France, avait donné des « informations inexactes » concernant le logement social dont elle a bénéficié, et a décidé de rendre sa délégation de vice-présidente, a annoncé mardi Jean-Paul Huchon, président de la région. […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins