News, PS

Valls « ferme » mais « de gauche » est l’ami deTaubira

Publié le 25 août 2013 à 09:54 - 0 commentaire

valls

 

Devant des centaines militants réunis, samedi 24 août, à l’université d’été du Parti socialiste à La Rochelle, Manuel Valls a défendu ses positions vivement critiquées et a avoué être l’ami de la ministre de la justice. « J’ai le libre choix de mes ennemis, eh bien Christiane Taubira est une amie, une ministre dont chacun de vous connaît les qualités », a déclaré le ministre de l’Intérieur.

La hache de guerre semble donc être enterrée avec Christiane Taubira, avec qui il s’est opposé cet été sur le projet de réforme pénale.

Et d’ajouter: « Depuis un an nous travaillons ensemble parce que la mission que François Hollande nous a confié est précisément d’en finir avec les postures qui ont tellement nui dans le passé, et je ne céderai à aucune sirène. »

Puis le ministre de l’Intérieur a tenu un discours offensif et très applaudi, samedi 24 août, au cours d’une table ronde consacrée à la lutte contre le Front national.

« Gagner contre le Front national, c’est d’abord gagner la bataille des mots », martèle-t-il. Une formule qui pourrait aussi s’appliquer à son cas personnel dans la tambouille politicienne interne au PS.

Pour s’attirer la confiance des militants, rien de tel que de s’assumer en homme de gauche. Le ministre de l’Intérieur met donc en avant les décisions prises en rupture avec l’équipe Sarkozy : l’abrogation de la circulaire Guéant sur les étudiants étrangers, « la fin des stigmatisations et des outrances » en matière d’immigration, la dissolution des groupuscules d’extrême droite, dont « on se demande pourquoi ça n’a pas été fait avant ».

« Le ministre de l’Intérieur, il est de gauche, il est socialiste et il est fier de mener cette politique » a t’il lancé pour désamorcer les récentes critiques à son égard.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins