France, News

Jean-François Copé : « Ayrault est le maillon faible du gouvernement »

Publié le 25 novembre 2013 à 11:30 - 0 commentaire

photo Copé europe 1

Le Président de l’UMP s’en est prit dimanche au gouvernement et à Jean-Marc Ayrault.

Au Grand Rendez-Vous Europe 1/Le Monde/i>Télé, Jean-François Copé a dit ce qu’il pensait de la réforme fiscale souhaitée par le Premier Ministre : « Le problème, c’est que la première réforme fiscale possible aujourd’hui, elle s’appelle baisse des impôts. Et moi, je ne cautionnerai pas un projet qui ne prévoit pas d’abord une baisse massive des impôts pour rendre du pouvoir d’achat aux entreprises et aux ménages, qui sont aujourd’hui écrasés » et qualifie Jean-Marc Ayrault de « maillon faible du gouvernement ».

 

En ce qui concerne Jean-Marc Ayrault, il juge qu’il a « soutenu mordicus son ministre de l’Éducation nationale sur une réforme en cours, les rythmes scolaires, qui est en train de devenir l’un des plus grands fiasco du gouvernement depuis qu’il est en charge ».

 

A propos du Gouvernement, il pense qu’il est « sur un bateau ivre » et que « depuis 18 mois, la crédibilité de la parole publique s’est effondrée sur tous les sujets. Aujourd’hui, le constat que font tous les Français, c’est une inaptitude au commandement dans un pays qui a absolument besoin, dans cette période, d’être dirigé. ».

 

Selon Copé, le seul objectif que le gouvernement a aujourd’hui est de « démolir tout ce qui a été fait avant sans avoir de projet derrière ». De plus, il déclare que Jean-Marc Ayrault ne l’a jamais reçu alors qu’il préside le premier parti de France.

 

Néanmoins, il apporte son soutien à François Hollande en ce qui concerne l’intervention militaire au Mali.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins