France, News

Européennes : Jean-Christophe Cambadélis estime que le PS a pris une branlée

Publié le 26 mai 2014 à 14:54 - 2 Commentaires

Le nouveau patron du Parti Socialiste a déclaré ce matin d’Europe 1 que suite à la « branlée » aux élections européennes, « le Président de la République doit en tirer les conséquences ».

Néanmoins, il précise qu’il parle de « tous les partis ».

 

Quand Louis Aliot, le vice-président du Front National déclare que le FN est le premier parti de France, Cambadélis n’est pas d’accord et lui répond qu’il « n’a pas le monopole du peuple » : « Vous avez fait 25%, vous êtes en tête, vous avez gagné une élection. Gagner une élection, ça n’est pas gagner la France. Tous les partis traditionnels ont une défaite, le Parti socialiste plus que d’autres. Vous pouvez faire 25%, il y a 75% des Français qui sont contre vous ! ».

 

Suite à la perte de plus de 155 villes avec plus de 9 000 habitants, Jean-Christophe Cambadélis estime que François Hollande doit agir en conséquence : « Le Président de la République les portera à Bruxelles et que, mardi, il dira à l’ensemble de nos partenaires qu’il faut diamétralement changer de politique ».

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le Front National réclame « le respect qui lui est dû » - FN | Actu politique - 27 mai 2014

    […] France 2, Florian Phillipot s’est par exemple insurgé de la question de David Pujadas à propos du parti néo-nazi allemand. « Vous insultez 25% des Français ». Même tempérament […]

  2. Jean-Christophe Cambadélis soupçonné d’avoir usurpé ses diplômes - Les affaires | Actu politique - 18 septembre 2014

    […] premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis , aurait usurpé une partie de ses diplômes avant de présenter sa thèse, affirme le journaliste […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins