France, News

Le retour d’Aquilino Morelle au sein de l’IGAS fait débat

Publié le 26 juin 2014 à 14:36 - 1 commentaire

aquilino

L’ inspection générale des affaires sociales (IGAS) est actuellement divisée sur la question du retour d’Aquilino Morelle, cet ancien conseiller de François Hollande, accusé de conflits d’intérêts.

Que faire d’Aquilino Morelle? C’est la question que se pose la direction de l’IGAS, selon le Figaro, à propos du retour de l’ex-conseiller politique du président de la République, prévu le 15 septembre. Aquilino Morelle, avant son entrée à l’Elysée, était employé au service interministériel de contrôle, d’audit et d’évaluation des politiques sociales de l’Igas, l’Inspection générale des affaires sociales.

La réintégration de Mr Morelle dans son corps d’origine fait même débat au sein de l’entité administrative. Il ne peut pas revenir comme si de rien n’était, estiment-ils en substance. Que pourrait-il se voir confier comme missions, se demandent-ils encore.

Indemniser ou pas

Le syndicat local, la CFDT a proposé lors d’une réunion le 10 juin dernier de donner un congé avec solde à Aquilino Morelle, en vertu de l’article 30 de la loi de juillet 1983. Une décision qui a suscité un tollé chez les autres partenaires sociaux, notamment le syndicat majoritaire, le Smigas.« En réalité, on fait traîner le dossier pour trouver une autre solution. On gagne du temps pour permettre à Morelle de trouver un point de chute ailleurs. De telle sorte que la question de son retour ne se pose pas », tanche un inspecteur cité par Le Figaro.

Le 18 avril dernier, cet énarque, médecin, entré à l’Igas au début des années 1990, démissionnait de ses fonctions. La veille, Mediapart accusait le conseiller de l’Élysée d’avoir travaillé pour un laboratoire pharmaceutique, le danois Lundbeck. Ce dernier lui aurait versé 12.500 euros en 2007. Soit un acte susceptible de constituer une prise illégale d’intérêts.

 

Trackbacks/Pingbacks

  1. Aquilino Morelle dément avoir dit être victime d’une «épuration ethnique» - France | Actu politique - 11 septembre 2014

    […] Aquilino Morelle dément avoir dit être victime d’une «épuration ethnique» et n’aurait jamais donné d’interview au Point.   […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins