France, L'édito, News

Royal veut interdire les sacs plastiques dès 2016

Publié le 26 juin 2014 à 15:35 - 0 commentaire

3485835_royal_640x280

 

La Ministre de l’Ecologie veut faire adopter un décret afin de faire bannir définitivement d’ici 2016 les sacs plastiques à usage unique en caisse.

« Il s’agit de remplacer les sacs plastiques à usage unique – qui entraînent des pollutions épouvantables, notamment marines, qui détruisent les espèces fragiles – par des sacs compostables ou biodégradables »  a déclaré Ségolène Royal. Par ailleurs, cette suppression entraînera des emplois dans les filières vertes de production de sacs biodégradables.

 

Ces derniers étaient déjà de moins en moins présents dans les magasins. En effet, il y en a aujourd’hui moins d’un milliards, alors qu’il y a 10 ans, ils étaient plus de de 15 milliards. Ce nombre devrait à nouveau baisser puisque depuis le 1er janvier dernier, il y a une taxe d’environ 6 centimes par sac.

D’après le texte de l’amendement, ces sacs seraient remplacés par des cabas ou des chariots.

 

Si Ségolène Royal veut faire interdire les sacs à usage unique, les sacs plastiques destinés aux fruits et légumes pourront être conservés à condition qu’ils soient biodégradables. En effet, ces derniers sont fabriqués à partir d’amidon de maïs ou de pomme de terre en France, tandis que les sacs à usage unique sont fabriqués à partir de pétrole en Chine. D’autres sacs comme les sacs à usage unique qui sont « constitués pour tout ou partie de matières biosourcés » pourront toujours être utilisés.

 

Les commerçants ne sont évidemment pas favorables à cette suppression car ils estiment que le coût de la mesure s’approcherait de 300 millions d’euros. De plus, cette mesure « entraînera une hausse des prix » et a été « adoptée sans concertation. »

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins