Election municipale 2014, France, News, UMP

Marie-Claire Carrère-Gée : « il n’y aucune raison pour que NKM soit tête de liste » dans le 14ème arrondissement

Publié le 26 août 2013 à 17:21 - 0 commentaire

Marie-Claire Carrère-Gée 14èmeChef de file de l’UMP pour les prochaines élections municipales à Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM) est en passe de déclencher une guerre interne dans son arrondissement d’adoption, le 14e, rapporte Le Monde dans son édition du 23 août. Marie-Claire Carrère-Gée (MCCG), vice-présidente du groupe UMP au conseil de Paris et « patronne » du parti dans l’arrondissement, prépare pour la rentrée de septembre « une guerre de tranchées », selon les mots du grand quotidien.

« Dans la mafia, tuer quelqu’un qu’on vient d’embrasser, ça s’appelle le baiser de la mort. Dans le cas de Nathalie Kosciusko-Morizet, je parlerais plutôt du baiser de la tueuse », mitraille MCCG. L’élue parisienne dénonce le « parachutage » de l’ancienne maire de Longjumeau (Essonne) « en mode barbouze ». Avec NKM, c’est « couchez-vous c’est moi qui arrive ! C’est hors de question », enchaîne le nouveau trublion de l’UMP Paris, qui se dirige vers une candidature dissidente sur les terres choisies par Nathalie Kosciusko-Morizet pour dynamiser sa carrière politique. L’ancienne porte-parole de Nicolas Sarkozy serait toutefois « la bienvenue dans le 14e », glisse MCCG, « mais qu’elle intègre l’équipe qui travaille sur le terrain depuis six ans plutôt que de la nettoyer pour y installer trois ambitieux et quatre opportunistes. Il n’y a aucune raison qu’elle soit tête de liste. Si elle persiste c’est seulement pour préparer sa communication du soir de la défaite et le début de sa campagne présidentielle. Nous ne sommes pas le marchepied de ses ambitions ! »

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins