Election municipale 2014, France, News

Martine Aubry réaffirme qu’elle n’est pas intéressée par un poste au Gouvernement

Publié le 27 mars 2014 à 19:36 - 0 commentaire

En cas de remaniement, la maire sortant de Lille a de nouveau confirmé qu’elle n’était absolument pas intéressée par un poste au Gouvernement : « Ah non absolument pas ! Je le redirai tous les jours s’il le faut ».

Concernant le remaniement-même, elle a refusé de s’exprimer publiquement. Si elle avait des remarques, elle « les exprimait directement auprès de François Hollande ».

 

Cependant, elle reconnaît qu’il y a une incompréhension de la part des français au vu des résultats du premier tour des élections municipales : « Il y a une véritable impatience et même une colère de la part de certains face à une politique qui n’est pas comprise ». Selon elle, « le Gouvernement doit se poser des questions pour que les habitants retrouvent une confiance dans la République et dans les partis de gauche.

Concernant le score obtenu par le Front National, elle rejette la responsabilité des scores élevés sur la droite, se disant quant à elle partisane « bien évidemment » du front républicain.

 

Dimanche dernier, Martine Aubry est arrivée en tête du premier tour à Lille en récoltant 34.86% des suffrages.  Cependant, ce score est en recul de 10 points par rapport à celui réalisé en 2008 (46%). Concernant cette baisse, elle préfère nuancer : « Nous avons baissé beaucoup moins que dans les grandes villes de France, comme à Strasbourg, Lyon, Nantes et Toulouse, par exemple. Je tiens quand même à le dire. Ce que je n’avais pas prévu, c’est la façon dont le vote des Lillois s’est réparti, notamment à la faveur du Front national (17,15 %) arrivé en troisième position, alors qu’en 2008, le parti avait obtenu 5.6% ».

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins