France, News

Jean-Marie Le Guen accusé d’avoir sous-évalué son patrimoine

Publié le 27 juin 2014 à 15:34 - 0 commentaire

Jean-Marie Leguen

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a rendu  public les déclarations de patrimoine des 32 ministres du gouvernement Valls. 

Sur la  déclaration du patrimoine du Secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement,  la Haute Autorité a estimé que  Jean-Marie le Guen  a sous-évalué ses biens. Elle mentionne sur ce document  qu’elle a « relevé que les biens et droits immobiliers détenus par l’intéressé étaient évalués à des montants inférieurs aux prix constatés pour des biens comparables » et lui a adressé une « appréciation ». « Malgré la difficulté inhérente à la valorisation de biens immobiliers, notamment lorsqu’ils sont détenus en indivision, la Haute Autorité a estimé que ces évaluations étaient susceptibles de porter atteinte au caractère exact de cette déclaration« , explique-t-elle.

Jean-Marie Le Guen, entré au gouvernement après les municipales de mars 2014, a déclaré posséder un garage, des terrains et immeuble, dans sa déclaration. Le secrétaire d’Etat, assujetti à l’impôt de solidarité sur la fortune, déclare 2,6 millions d’euros de biens immobiliers.

Selon Mediapart, le secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement aurait initialement « sous-déclaré » son patrimoine d’environ 700.000 euros. Jean-Marie Le Guen devrait subir un redressement fiscal sur son impôt sur la fortune d’environ 50.000 euros rien que sur l’année 2013, indique le site d’information.

Il s’agit du deuxième ministre épinglé par la Haute  Autorité pour la transparence de la vie publique. En mars dernier,Yamina Benguigui, alors ministre déléguée chargée de la francophonie dans le gouvernement Ayrault, avait dissimulé dans sa déclaration de patrimoine les parts qu’elle détenait dans une société de production en Belgique.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins