EELV, France

Duflot et Valls, deux solistes dans la fanfare du gouvernement

Publié le 27 septembre 2013 à 16:06 - 2 Commentaires

Cécile DuflotLes déclarations de Manuel Valls sur les Roms ont semé le trouble dans le camp du Parti Socialiste mais surtout au gouvernement.

 

Cécile Duflot a en effet dénoncé  » des propos inacceptables » : « Quand tous nous avons dit que le discours de Grenoble est un scandale absolu, nous ne pouvons pas tenter de, ou envisager, ou laisser penser que nous pourrons utiliser les mêmes méthodes ».

 

Pour Alain Vidalies, ministre EELV aux Relations avec le Parlement, « chacun joue sa partition » mais  la tête de l’exécutif va s’employer à « conjuguer » les positions de ces deux « solistes ». Cécile Duflot du Logement doit-elle partir, après ses critiques contre son collègue de l’Intérieur sur le dossier des Roms? ont demandé LCI et Radio- Classique à M. Vidalies. « Non, il ne faut pas qu’elle parte », a-t-il tranché. « On a bien vu que chacun jouait sa partition ». Pour le moment on a surtout entendu la grosse caisse de Valls et Hollande et Ayrault sont restés au pipeau et à la trompette. Il manque clairement un chef d’orchestre au gouvernement.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Bayrou : l’affrontement Valls/Duflot « insupportable pour les citoyens » - Gouvernement | Actu politique - 27 septembre 2013

    […] on demandait à M. Bayrou pour qui il prenait parti, il a répondu : « Je pense que Manuel Valls traduit quelque chose que les Français ont en eux: un devoir d’ordre, de respect de la loi […]

  2. 77% des Français approuvent les propos de Manuel Valls sur les Roms - News | Actu politique - 28 septembre 2013

    […] propos de Manuel Valls au sujet des Roms semblent trouver écho auprès des français. En effet selon un sondage BVA paru […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins