Les affaires, News

Serge Dassault a assigné Mediapart pour faire interdire la publication des enregistrements

Publié le 27 septembre 2013 à 14:57 - 0 commentaire

 

serge-dassault

 

Serge Dassault a assigné Mediapart pour faire interdire la publication des enregistrements dans lesquels il déclare qu’il « ne peut plus rien donner »: Là, je ne peux plus rien donner. Je ne peux plus rien sortir, c’est interdit (…) Je suis surveillé par la police », « Moi, j’ai tout payé, donc je ne donne plus un sou à qui que ce soit. Si c’est Younès (ndlr: un homme soupçonné de tentative d’homicide), démerdez-vous avec lui ».

Un élément de preuve selon le site de la « corruption électorale » à Corbeil-Essonnes, a indiqué jeudi Mediapart.

L’audience doit se tenir le 8 octobre au tribunal de grande instance de Paris, ont confirmé une source judiciaire ainsi que Jean Veil, l’un des avocats de l’industriel.

« Cette assignation en référé d’heure en heure entend obtenir l’interdiction +de toute publication+, qu’elle soit +écrite ou audiovisuelle+, +de tout ou partie des enregistrements+ révélés par Mediapart dans lesquels le sénateur milliardaire reconnaît la corruption électorale à Corbeil-Essonnes », écrit dans un billet sur le site Edwy Plenel, président de Mediapart.

Les avocats de l’industriel, Mes Jean Veil et Serge Haïk, avaient déclaré que leur client était « l’objet, depuis plusieurs années, de demandes pressantes de remise d’argent par divers individus qui avaient été informés de sa générosité en faveur des actions philanthropiques ». Selon eux, il lui est arrivé « d’accorder un soutien financier, mais toujours en dehors de toute démarche électorale ».

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins