Elysée 2012, France, Les affaires, Livre politique

Sofitel : DSK règle ses comptes avec Sarkozy en relançant la théorie du complot

Publié le 28 avril 2012 à 12:52 - 1 commentaire

Par Nawel Pierrel
 

« Je ne pensais pas qu’ils iraient aussi loin ! »

 
Dominique Strauss-Kahn accuse ses adversaires politiques de s’être servis de l’affaire Nafissatou Diallo pour faire échouer sa candidature à la présidentielle. Une explication qui ne fait pas l’unanimité…
 

La preuve !

  

Les affirmations de Dominique Strauss-Kahn selon lesquelles l’affaire Diallo à New York aurait été poussée par ses opposants politiques sont «complètement absurdes», a déclaré un des avocats de la femme de chambre.

«C’est complètement absurde, je n’ai rien d’autre à dire», a déclaré Douglas Wigdor.

 

Mais pour DSK, ce n’est pas sa rencontre ni sa relation avec Nafissatou Diallo  qui ont été orchestrées, mais bien les suites de l’affaire et l’enquête criminelle qui en a découlé. Plus précisément, l’homme déchu indique qu’il aurait, selon lui, été mis sous la surveillance des services de renseignement français plusieurs semaines avant son arrestation

 

Toujours aussi loquace, Nadine Morano  a répondu aux affirmations de Dominique Strauss-Kahn sur une implication du camp Sarkozy et de l’UMP dans l’affaire du Sofitel.

«C’est grotesque. Il suffit d’écouter ses amis du PS pour savoir quer DSK avait un comportement limite avec les femmes (…)  Aurélie Filippetti (une députée PS, NDLR) a dit qu’elle ne voulait jamais être seule avec lui dans un bureau. Il s’est déjà ridiculisé aux yeux du monde entier. Nous ne sommes pour rien dans ce qui lui est arrivé. A sa place, je ferais profil bas ! » a indiqué la ministre au Parisien.

Dans le même journal, un proche du chef de l’État parle de « gag » : «Tellement hallucinant qu’on en reste sans voix».

 

Pierre Haski, le co-fondateur de Rue89 a publié ce samedi, peu après 11 h, un éditorial dans lequel il s’en prend assez vivement à DSK après ses déclarations au Guardian évoquant un complot dans l’affaire du Sofitel à New-York

Extraits

«(…) Suis-je le seul à être au mieux indifférent, au pire sérieusement agacé par cette dernière sortie de Dominique Strauss-Kahn, cette fois via le quotidien britannique The Guardian -qui s’est même fendu d’une traduction en français de l’article pour dénoncer ses « ennemis politiques » qui l’auraient fait tomber ? Depuis bientôt un an (souvenez-vous du dimanche 14 mai 2011 au réveil, où étiez-vous quand vous avez appris l’arrestation du grand espoir de la gauche française ? …), nous sommes pris en otage par la libido de notre ex-futur président de la République. Nous n’avons échappé à aucun détail, ni du sperme de la suite 2806 du Sofitel de New York, ni des photos avec les call girls de Dédé la saumure dans le bureau du Directeur Général du FMI à Washington, ni de ses sauteries au prix fort à l’hôtel Murano, au centre de Paris, ni encore des dépositions des prostituées du Carlton de Lille étalées dans Le Monde, quotidien de référence … des PV de police (…).

Qu’à la veille de l’élection présidentielle, dans laquelle la gauche a non seulement miraculeusement survécu au torrent de boue dans lequel DSK a failli l’entraîner, mais se trouve en position de l’emporter, l’ancien Directeur Général du FMI nous ramène à ses médiocres affaires, a de quoi surprendre.

Personnellement, j’aurais trouvé plus digne, politiquement et humainement, que Dominique Strauss-Kahn nous laisse voter en paix. Soit il a des preuves irréfutables de ce qu’il avance, soit il se tait ».

La messe est dite. Amen !

Trackbacks/Pingbacks

  1. Tout va bien pour DSK - France | Actu politique - 15 mai 2014

    […] événements du Sofitel semblent aujourd’hui loin derrière Dominique Strauss-Khan. D’après l’Express, […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

L’intervention de François Hollande de mi-mandat
  François Hollande est intervenu jeudi 6 novembre au soir pendant une heure et demie sur TF1 dans l’émission « En direct avec les Français ». Le chef de l’Etat a tenu à clarifier sa politique, et a fait quelques annonces. « A partir de l’année prochaine, il n’y aura pas d’impôts supplémentaires sur qui que ce soit ». […]
Lire la suite
  • Bayrou : « Je suis en désaccord avec la nouvelle carte des régions »
  • L’heure de vérité pour Sarkozy à l’automne
  • Journée de manifestations avant la Conférence sociale
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins