France, News

Une porte-parole du PS démissionne

Publié le 28 avril 2014 à 14:58 - 0 commentaire

parti-socialiste_13519

Accusée de conflits d’intérêts par le Point, Rafika Rezgui quitte son poste de porte-parole du Parti Socialiste.

C’est par voie de communiqué de presse que l’on a appris la nouvelle.« Rafika Rezgui a présenté ce jour sa démission au Premier secrétaire du Parti Socialiste Jean-Christophe Cambadélis », annonçait le communiqué. « Rafika Rezgui assure avoir pris une décision responsable qui lui permettra de répondre en toute liberté aux accusations de conflit d’intérêt dont elle fait l’objet et dont elle récuse entièrement la teneur », a indiqué Solférino.

L’affaire remonte au 19 avril dernier. Lorsque l’hebdomadaire le Point s’interroge sur la compatibilité de ses fonctions de porte-parole et de celle de directrice des services extérieurs chez l’opérateur Bouygues Télécom. « En clair, elle est lobbyiste pour la branche téléphonie du groupe de BTP « , affirmait Le Point, qui citait une source parlementaire déclarant que « son travail consiste à nouer des contacts avec les élus notamment et ainsi de constituer un réseau favorable aux intérêts de cette entreprise du CAC 40″. L’ancienne maire de Chilly-Mazarin a rapidement rejeté ces accusations.« Mes fonctions au sein de la direction du réseau, direction opérationnelle, visent à veiller à la stricte application de la réglementation en vigueur quant au déploiement des réseaux de téléphonie dans les territoires, auprès des mairies et non des conseils régionaux comme vous l’écrivez », a-t-elle expliqué.

Elle faisait partie intégrante de la nouvelle équipe de porte-parole de Jean-Christophe Cambadélis, nommée le 15 avril dernier. Elle a été aussi l’assistante parlementaire de François Lamy.

 

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins