France, News

Royal sur Najat Vallaud-Belkacem: « Elle s’appelerait Dupont, elle ne serait peut-être pas là »

Publié le 28 juillet 2012 à 10:27 - 0 commentaire

 

L’ex-candidate PS à l’Elysée Ségolène Royal a estimé que la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem ne « serait peut-être pas là » si elle s’appelait « Claudine Dupont ».

« Elle s’appelerait Claudine Dupont, elle ne serait peut-être pas là. Elle doit  assumer son identité et en être fière », a déclaré Ségolène Royal, citée par Le Point dans un portrait de Mme Vallaud-Belkacem, également ministre des Droits des femmes.
« J’ai toujours voulu des ouvriers, des exclus, des jeunes issus de la diversité autour de moi », a ajouté Ségolène Royal, dontNajat Vallaud-Belkacem a été l’une des porte-parole à la présidentielle de 2007 et la primaire de 2011. Mme Royal ajoute que la ministre, née au Maroc en 1977, doit « accepter d’être là pour ça », d’après Le Point daté du 26 juillet.

Dans la soirée de vendredi, Ségolène Royal a affirmé dans un communiqué qu’elle « ne se reconnaît pas dans les propos réducteurs que lui prête le journal Le Point à propos de Najat Vallaud Belkacem et qui aboutissent à lui faire dire le contraire de ce qu’elle a toujours affirmé ».

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

La mode, une arme politique !
Le XXI ème siècle, symbole de l’image et de l’instantanéité, a définitivement obligé le politique à prendre soin de son apparence et de son style. Déterminant incontestable pour gagner une élection, aurait-on pu penser qu’un jour, la mode réservée aux initiés, serait une arme fatale, parfois destructrice, agissant comme un critère déterminant dans une élection. […]
Lire la suite
  • Les prénoms de la discorde !
  • Interdiction des feux de cheminées à Paris : Il n’y a pas le feu au lac !
  • Détonations et coups de feu à Dammartin et à Vincennes – Les frères Kouachi abattus
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins