International

Rohani et Obama : la naissance d’un couple ?

Publié le 28 septembre 2013 à 15:23 - 0 commentaire

obama-tv-460x276

 

Le coup de fil passé par Rohani de sa limousine à Barack Obama et sa Maison Blanche est historique. Déjà parce qu’il signifie le renouveau des relations diplomatiques entre l’Iran et les Etats-Unis. Ensuite, car il laisse l’espoir d’un futur moins sombre.

 

Le ministre des Affaires Etrangères de l’Iran, Javad Zarif avait préparé le terrain avec son homologue américain John Kerry. Puis, Rohani et Obama se sont parlés. Par téléphone certes, mais c’était la première fois depuis 1980, que l’Iran et les Etats-Unis s’adressaient à nouveau la parole.

 

Depuis la prise en otages de diplomates de l’ambassade des Etats-Unis à Téhéran par des étudiants islamiques. Ceux-ci exigeaient l’extradition du Shah Mohamed Reza Pahlavi, proclamé « meilleur allié de l’Amérique » par Jimmy Carter, président américain de l’époque. Sept mois auparavant, le 1er avril, l’ayatollah Ruhollah Khomeiny avait proclamé la République islamique dont il sera le premier guide suprême. En 2009, préoccupé par la marche à l’atome de l’Iran, Obama s’était fait le chef de file d’une position de fermeté, imposant un régime de sanctions financières et économiques drastiques tout en tentant de faire revenir les Iraniens à la table de négociations.

 

La question qui se pose maintenant est la suivante : un dégel est il en train de s’amorcer ou cette conversation n’est elle qu’un coup d’épée dans l’eau ? Lors de leur échange, ils se sont promis de travailler à résoudre rapidement le conflit qui oppose sur le nucléaire iranien. Le président Obama a évoqué la nécessité de parvenir à «un accord significatif, transparent et vérifiable», a noté un responsable de l’administration américaine. Obama aurait aussi noté qu’une percée sur le front nucléaire pourrait mener à une «relation plus profonde» avec l’Iran.

 

Le nucléaire. Là est le nerf de la guerre. L’Iran d’Ahmadinejad réclamait le droit d’enrichir son nucléaire pour des visées soit disant civiles. Rohani a priori aussi. Ce coup de fil masque pour Israël et Benjamin Netanyahou  «une manœuvre» destinée à faire lever les sanctions et gagner du temps, pour finalement arriver à la construction de la bombe, sur le modèle de la Corée du nord.

 

Il semble que cet épisode soit le début d’un long feuilleton.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins