Les affaires, News

Hippodrome de Compiègne : Eric Woerth n’est pas mis en examen

Publié le 28 octobre 2013 à 10:56 - 1 commentaire

integrale-interview-woerth_2ydez_162ikx

 

Eric Woerth n’a pas été mis en examen, vendredi 25 octobre, pour « prise illégale d’intérêts » par la Cour de justice de la République (CJR). Eric Woerth a été maintenu « sous le statut qui est le sien depuis le début de cette procédure, qui est celui de témoin assisté », a déclaré Maître Jean-Yves Le Borgne.

L’affaire: la décision, prise le 16 mars 2010 par l’élu de l’Oise, alors ministre du Budget, de valider par arrêté la vente de gré à gré d’une parcelle de 57 hectares de la forêt de Compiègne, comportant un golf et un hippodrome, à la Société des courses de Compiègne (SCC), moyennant 2,5 millions d’euros. Une décision prise malgré l’opposition de responsables de l’Office national des forêts (ONF) et les réserves du ministère de l’Agriculture.

 Le prix correspond « à l’estimation des domaines », assure Eric Woerth. Mais une expertise versée au dossier ferait apparaître une valeur de 13 millions d’euros avant abattement, selon plusieurs sources. « Ce n’est pas parce que la justice se pose des questions qu’il y a nécessairement des reproches à formuler à quiconque », a commenté Maitre Le Borgne, avant d’estimer qu’il était « trop tôt pour considérer que ce dossier est terminé ».

Trackbacks/Pingbacks

  1. Christian Patria, ancien député de l’Oise, est décédé - France | Actu politique - 11 février 2014

    […] Le poste de maire lui a échappé en 2008 et en 2011 mais il a siégé au sein de l’Assemblée Nationale en 2004 et 2005, et entre 2007 à 2010 avant de céder la place à Eric Woerth. […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins