France, News

Sénateur, une fonction « mal payée » selon Gérard Longuet

Publié le 29 mai 2014 à 14:30 - 0 commentaire

sénat

Le sénateur UMP  Gérard Longuet estime être « mal payé ». L’indemnité des frais de mandat ne semble pas couvrir l’ensemble des dépenses liées à sa fonction.

Une enveloppe de 6037, 23 euros au titre des indemnités de représentation et de frais de mandat (IRFM). Trop peu pour Gérard Longuet. Le sénateur de la Meuse  considère être « mal payé ». Il s’exprimait dans un article publié sur le site PublicSénat, consacré aux soupçons de détournements de fonds par un groupe de sénateurs UMP.

« Je considère qu’on est mal payé. Je fais 50.000 à 60.000 kilomètres par an dans mon département. Il y a les frais d’essence. Si vous entretenez une permanence, il y a le loyer, le chauffage. Tout ça prend la quasi-totalité de l’IRFM. Sans parler de la double résidence quand on a des responsabilités à Paris. Et ce n’est pas gratuit », explique-t-il. L’élu est revenu  sur cette affaire de détournements et  admet avoir « reçu » un chèque de  la part de l’une des associations mises en cause, dont le montant se situait entre « 3000 et  4000 euros ». Une somme était destinée à compléter l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM), distribuée aux sénateurs pour financer leurs activités politiques, précise Public Sénat. L’ancien ministre de la défense reconnait qu’il s’agit du seul chèque versé à son nom par l’Union Républicaine du Sénat.

Gérard Longuet n’est pas le premier parlementaire à déclarer  être sous-payé. Henri Guaino en août 2013, s’était plaint du salaire des députés. « On est très mal payés, avait-il estimé dans VSDOn travaille dans des conditions déplorables. » Plus récemment, Michèle Alliot-Marie lors de la campagne européenne, avait affirmé qu’elle perdait de l’argent en se rendant au Parlement Européen.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins