En régions, France

François Hollande défend le foie gras français

Publié le 29 juillet 2012 à 10:39 - 1 commentaire

Le président de la République a tenu à défendre lors d’un déplacement dans le Gers,le foie gras français victime des lobbys anti-gavage au nom du bien être animal. « Les éleveurs français ont fait de gros efforts pour se mettre aux normes, pour respecter toutes les conditions qui leur étaient imposées au titre de l’Europe pour le bien être animal », a souligné le chef de l’Etat.

« Nous consommons pratiquement toute la production que nous faisons en France, mais nous avons aussi de l’exportation, et je ne laisserai pas mettre en cause les exportations de foie gras, notamment dans certains pays ou certains États en Amérique », a assuré Hollande, faisant allusion à la Californie. Cet Etat américain interdit par la loi depuis le 1er juillet la production et la vente de foie gras.les contrevenants s’exposent à une amende de 1 000 dollars (soit 790 euros).

« Ils ne peuvent pas défendre le libre échange et empêcher la venue d’un bon produit comme le foie gras. S’il le faut, j’en apporterai aux autorités de ce pays autant qu’il sera nécessaire, ce sera pour leur plus grand plaisir », a affirmé le chef de l’Etat tout en reconnaissant ne disposer que de sa force de « conviction » pour faire plier les Américains.

« On ne peut pas empêcher l’exportation pour nous, l’importation pour les Etats-Unis d’un produit » dès lors que « les normes sanitaires » et celles « du confort animal » sont respectées, s’est insurgé le président de la République.

Réactions

1 commentaries

  1. Very interesting details you have remarked, thanks for posting . “Opportunities are seldom labeled.” by John H. Shield.


Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

L’intervention de François Hollande de mi-mandat
  François Hollande est intervenu jeudi 6 novembre au soir pendant une heure et demie sur TF1 dans l’émission « En direct avec les Français ». Le chef de l’Etat a tenu à clarifier sa politique, et a fait quelques annonces. « A partir de l’année prochaine, il n’y aura pas d’impôts supplémentaires sur qui que ce soit ». […]
Lire la suite
  • Bayrou : « Je suis en désaccord avec la nouvelle carte des régions »
  • L’heure de vérité pour Sarkozy à l’automne
  • Journée de manifestations avant la Conférence sociale
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins