France, News

Pour Gérard Collomb, François Hollande est « dos au mur »

Publié le 30 mai 2014 à 14:18 - 0 commentaire

G Collomb

Gérard Collomb, récemment élu à la tête de l’agglomération  des communautés urbaines de France, a adressé ses avertissements au Parti Socialiste et même au chef de l’Etat.

Dans une interview accordée à L’Express, le maire de Lyon analyse les deux premières années du mandat du locataire de l’Elysée. Pour Gérard Collomb, le président de la République est dans une autre bulle. « A la tête des partis, à droite comme à gauche, se trouvent des permanents qui passent leur temps à vivre ensemble, mais sont coupés des réalités« . Il dresse le même constat de fragilité au sein du Parti Socialiste et appelle les socialistes frondeurs à davantage d’unité: « Ne faisons pas fausse route. Je le dis à mes camarades socialistes : prenons garde que la France ne devienne pas l’homme malade de l’Europe ».

Cependant, l’élu conçoit que François Hollande ne peut que se ressaisir puisqu » il est dos au mur. Mais on ne se bat jamais mieux que lorsque l’on est dos au mur. » Et son meilleur atout pour réussir n’est autre que le Premier Ministre.« Manuel Valls a su trouver à la fois la politique et le ton justes : il cherche l’équilibre entre des mesures qui permettent à nos entreprises de reconstituer des marges et des réponses concrètes destinées aux Français les plus en difficulté ».

Pour l’administrateur de la ville, les réformes structurelles sont d’ailleurs les seuls outils pour mener à bien la politique du quinquennat: « pour baisser la dette sans casser la compétitivité, je préconise des réformes de structure ».

 

 

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins