Election municipale 2014, France, News

B. Delanoë : NKM « ne cesse de mentir »

Publié le 30 août 2013 à 15:21 - 1 commentaire

Bertrand DelanoëBertrand Delanoë a critiqué, vendredi 30 août, l’argumentaire de Nathalie Kosciusko-Morizet, laquelle ambitionne de lui succéder pour l’UMP à la Mairie de Paris. Dans une interview sur France Bleu, le maire s’est dit « étonné que Mme Kosciusko-Morizet qui n’a pas l’air d’une femme idiote, au contraire elle a l’air intelligente, s’y prenne comme ça : elle ne cesse de mentir ». Il faisait référence aux accusations de la candidate qui a dénoncé une hausse de 40 % des impôts depuis l’arrivée de la gauche au pouvoir à Paris.

« Les Parisiens savent comparer leurs impôts locaux à ceux de leurs amis à Bordeaux. Les impôts à Paris sont les plus faibles de toutes les grandes villes de France. Deux à trois fois inférieurs à Bordeaux – et je ne parle pas de Marseille – pour des services bien supérieurs », a estimé l’actuel maire de Paris. Bertand Delanoë ne reconnaît avoir augmenté les impôts « que deux fois : en 2009 (+ 9 %) et 2010 (+ 8 %) ». Des hausses qu’il avait annoncées dans la campagne municipale de 2008, selon lui. Il a aussi « créé une taxe qui existait dans tous les départements français ». « Paris était une exception, les propriétaires fonciers ne contribuaient pas à la politique de solidarité, et je l’ai créée à un taux extrêmement bas, 3 % » s’est justifié le premier maire socialiste de la capitale.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Nathalie Kosciusko-Morizet: « J’ai l’impression que les Roms harcèlent beaucoup les Parisiens » - Election municipale 2014 | Actu politique - 19 septembre 2013

    […] de ses propositions pour la sécurité à Paris, la candidate de l’UMP à la mairie de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet a  évoqué la situation des […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins