France, News

Fillon: « on peut gagner des élections en disant la vérité »

Publié le 30 septembre 2013 à 10:05 - 1 commentaire

FILLON/RIGUEUR

 

L’ancien Premier ministre affirme qu’on peut « être élu en promettant des réformes difficiles » pendant la fête départementale UMP dans la Loire.

« L’UMP doit être le parti de la vérité ». François Fillon. Il affirme dimanche que « l’on peut être élu en promettant des réformes difficiles », répondant ainsi, sans le nommer, à l’ancien chef de l’Etat qui avait ironisé vendredi sur son « drôle » de programme, et en particulier la retraite à 65 ans.

« Beaucoup de mes amis le disent, on ne gagne pas les élections en disant la vérité. On ne gagne pas en promettant la retraite à 65 ans. Eh bien non, je ne tomberai pas dans ces travers », déclare l’ancien Premier ministre.

« Je pense que ceux qui mentent aux Français, pour gagner les élections, les inquiètent beaucoup plus… C’est comme si on refusait de dire à un malade la réalité de la maladie qui est la sienne. Comment le soigner? », ajoute-t-il.

« Je ne le cache pas: il faut des réformes de fond, des choix courageux, des efforts continus. Mais nous pouvons relancer la France comme le général de Gaulle le fit en 1958, comme d’autres Etats l’ont fait à l’instar de l’Allemagne. Oui, on peut être élu en disant la vérité et en proposant des réformes difficiles! », insiste-t-il.

 

Trackbacks/Pingbacks

  1. Présidentielle de 2017: François Fillon confie «de facto en compétition» avec Nicolas Sarkozy - Elysée 2017 | Actu politique - 6 octobre 2013

    […] un entretien accordé au au Journal du Dimanche, François Fillon confie  être «de facto en compétition» avec Nicolas Sarkozy pour la présidentielle de 2017. […]

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bernard Tapie annonce dans le JDD qu’il a décidé de faire son retour en politique
Bernard Tapie fait son retour sur la scène politique. Il a confié au Journal du dimanche que les résultats des dernières élections régionales l’ont convaincu de revenir. L’ancien président de l’Olympique de Marseille met notamment en avant son bilan face au Front national pour justifier ce retour. Il n’explique pas s’il revient au sein d’un parti […]
Lire la suite
  • Laurent Fabius n’est pas le bienvenu en Iran
  • Menacer Obama expose à 5 ans de prison: « Bah ouais morray »
  • La mode, une arme politique !
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins