International

La Palestine devient État membre de l’Unesco

Publié le 31 octobre 2011 à 16:33 - 0 commentaire

La Palestine fait désormais partie des 195 États membres de l’Unesco. La résolution d’admission a été votée lundi à Paris lors de la Conférence générale de l’agence par 107 voix pour, 52 abstentions et 14 voix contre. Elle franchit ainsi largement le seuil requis des deux-tiers de pays présents votants (les absents et les abstentionnistes sont considérés non-votants). L’Acte constitutif de l’Unesco sera ratifié à Londres.

«C’est vraiment un moment historique qui rend à la Palestine certains de ses droits», a déclaré devant la Conférence générale de l’agence de l’ONU le ministre des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne, Riyad al-Malki. «La Palestine est le berceau des religions et des civilisations», a-t-il rappelé après avoir assuré que les Palestiniens avaient besoin de l’aide de l’Unesco pour protéger le patrimoine historique et culturel de la région.

Si la France désapprouvait le timing des Palestiniens, elle ne trouvait rien à opposer sur le fond. «La Palestine a le droit de devenir membre de cette organisation dont la vocation est d’œuvrer à la généralisation d’une culture de la paix au sein de la communauté internationale», a ajustifié lundi Bernard Valero.

L’admission de la Palestine à l’Unesco pose problème et a des répercussions diplomatiques. Les Etats-Unis et Israël, qui ont voté contre comme l’Allemagne et le Canada, devraient suspendre leur participation financière à l’agence, supprimant ainsi près d’un quart de son budget. Les Américains, qui participent activement depuis 2003 aux programmes après 20 ans de boycott sont tenus par deux lois du début des années 1990 leur interdisant de financer une agence spécialisée des Nations unies qui accepterait les Palestiniens comme Etat membre à part entière en l’absence d’accord de paix avec Israël. Ils ont néanmoins promis par la voix de leur ambassadeur de continuer à «renforcer et soutenir» les travaux importants de l’Unesco.

L’adhésion palestinienne à l’Unesco sera lourde de conséquences, estiment les médias américains

La presse américaine, dans son ensemble, soutient sans surprise la position de l’administration Obama opposée à la démarche d’adhésion à l’Unesco de l’Autorité palestinienne. Dans un éditorial tranché au titre sans équivoque, »La Palestine ne doit pas rejoindre l’Unesco », le quotidien conservateur Washington Times est catégorique : « Il n’y a pas et il n’y a jamais eu un pays appelé Palestine ». Et selon l’éditorialiste, Sonia Bloomfield, « le terroriste et chef palestinien Yasser Arafat a inventé un peuple qui n’a jamais existé ». Le très influent éditorialiste de CNN et Time, Fareed Zakaria, prend clairement position contre la démarche palestinienne. Dans un éditorial, il explique : « Il n’y a qu’une seule façon de voir émerger un Etat palestinien. Seulement si les Israéliens donnent leur accord. Ils ont la terre, ils ont les armes, ils ont l’argent ». L’éditorialiste, qui précise qu’il est favorable à une création d’un Etat palestinien, met en garde contre la démarche « unilatérale » de Mahmoud Abbas. Selon lui, la seule stratégie à adopter doit être « bilatérale ». Mais pour Richard Haass, le président du groupe de réflexion Council on Foreign Relations, c’est bien « la frustration et le désespoir » qui guident la démarche du leader palestinien.

Réagissez

Laisser un commentaire

L'édito

Bayrou : « Je suis en désaccord avec la nouvelle carte des régions »
  Invité de France Info ce matin, le président de MODEM a estimé que cette nouvelle carte des régions était « totalement absurde. » «Je suis absolument en désaccord et je trouve que tout cela est absurde. On a l’impression que la loi de l’absurde est celle qui préside à la définition de cette carte des régions. […]
Lire la suite
  • L’heure de vérité pour Sarkozy à l’automne
  • Journée de manifestations avant la Conférence sociale
  • Elisabeth Guigou s’en prend aux contrats de génération, à la taxe à 75% décidées par Hollande
  • tous les éditos

    L'actu en dessin


    tous les dessins